Toujours plus de buzz : Le harcèlement contre l’e-cigarette

dans: Blog le: Commentaires: 3 Vues: 397

Ne pas croire tout ce qui est écrit dans la presse. Récemment une nouvelle étude a été publiées dans la revue Proceedings of the National Academy of Science (PNAS), qui à pointer du doigt le vapotage. Leur conclusion fait polémique depuis quelques jours chez les vapoteurs car leur hypothèse n'est pas fiable et réfutable. Malheureusement de nombreux journalistes ont transformé cette étude en certitude sans vraiment chercher à comprendre ce qui avait été publié. Malgré tout, d'autres journalistes de chez Paris Match ou Libération ont pu faire le point sur cette fake news.

L'étude scientifique

L'étude démontre quels sont les effets que produit notre corps lorsque l'ont vape de la nicotine. Les chercheurs ont fait des tests sur 10 souris, exposées à des doses extrêmement importantes de vapeur de cigarette électronique pendant 3 mois. Les scientifiques américains se sont intéressés à la formation de dérivés toxiques de la nicotine de nitrosamines, dans les poumons, la vessie, le coeur ou le foie. Leurs conclusions sont que la cigarette électronique  permet l'existence d'un effet cancérigène dans la vapeur de celle-ci.  "Les scientifiques ont constaté des dommages dans l'ADN des cellules des poumons, de la vessie et du coeur chez des rongeurs exposés au vapotage pendant 12 semaines, aspirant de la vapeur de nicotine équivalente, en dose et en durée à 10 ans de vapotage pour les humains", relaie l'AFP.

Pourquoi une Fake News?

Tout d'abord, aucun comparatif n'a été effectué avec la fumer de cigarette classique. Or nous savons qu'en fumant des cigarettes classiques le risque de cancer et 2 fois plus élevé. De plus, les doses sont bien supérieures à celles auxquelles est exposé un vapoteur. Le professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue a réagi à cette étude en expliquant ceci "On n'est pas dans la vérité scientifique, mais dans la manipulation. D'abord, les conditions dans lesquelles l'expérimentation est réalisée ne sont absolument pas représentatives de l'exposition humaine. Elle montre des anomalies cellulaires en exposant des souris à des quantités de nicotine considérables, beaucoup plus qu'on peut le faire avec une cigarette électronique habituelle. Ensuite, on fait des extrapolations de la souris à l'homme, et enfin on ne compare pas l'effet dû vapotage à celui de la fumée du tabac".

Les chercheurs sont là pour faire évoluer la science avec des études fiables et pas justes pour nous fournir des fausses informations contre de l'argent.

Commentaires

Créé le mardi, février 13, 2018 Posté par Jean-Pierre Lien du commentaire
C'est une honte! Tout ça pour de l'argent . Heureusement que certain journalites font bien leur travail.
Créé le vendredi, février 9, 2018 Posté par Pierrot Lien du commentaire
PFFF c'est abusé sérieux, n'importe qui va croire n'importe quoi! Vive la vape
Créé le lundi, février 5, 2018 Posté par Marine Lien du commentaire
Ras le bol que les médias nous manipule. Merci pour votre article.

Laissez votre commentaire